Histoire de l'art  •  Mouvements et techniques

Les grands peintres de nature morte qui ont marqué l’art

Vie figée et silencieuse, objets inertes savamment disposés, la Nature Morte en peinture est une forme artistique qui a jalonné l’histoire de l’Art depuis le XVIIème siècle. Ce sont les peintres flamands qui les premiers se sont illustrés avec leurs Natures Mortes.

Jan Davidz de Heem (1606-1684) pur produit de l’École Flamande.

S’il fut initié très jeune par son père à la peinture des fleurs, c’est à Leyde qu’il découvre les symboliques des objets. Entre l’apprentissage de la monochromie et la découverte d’une forme austère de méditation, c’est auprès des élèves de Rubens qu’il s’initie aux mouvements. Une de ses œuvres majeures, Fruits et riche vaisselle sur Table, peinte en 1640, est une œuvre remarquable dans laquelle ont distingue chacune de ces influences majeures. Cette huile est exposée au Louvre.

Heem Jan Davidz de (1606-1683). Paris, musÈe du Louvre. INV1321.

Jacob Van Es (1596-1666).

Van Es a peint en 1630 une des plus anciennes et des plus célèbres Natures Mortes : Nature Morte aux fruits dans des porcelaines.

Jacob_Van_Es-Nature_morte_aux_fruits_dans_des_porcelaines

Jean-Baptiste Siméon Chardin (1699-1779).

Ce peintre parisien, académicien a laissé dans son sillage de très nombreuses œuvres et plus spécifiquement la Raie, une Nature Morte, huile sur toile, peinte en 1728 et exposée au Louvre. Copiée par Cézanne et Matisse, elle a depuis toujours fait l’admiration de tous jusqu’à Diderot qui s’interrogea à sa vue sur le fait de « sauver par le talent le dégoût de certaines natures » autrement dit, comment rendre beau ce qui ne l’est pas d’ordinaire.

Jean-Baptiste_Siméon_Chardin_007 La Raie

Paul Cézanne (1839-1906).

Géométrie des volumes, rapport entre les couleurs et les formes, les vides et les pleines, la Nature Morte est omniprésente dans l’œuvre de Cézanne. C’est en 1998 que l’impressionniste peint La Nature Morte au Crâne, une de ses œuvres les plus connues et exposée aujourd’hui à Philadelphie.

Paul_Cezanne_Nature_morte_au_crane

Georges Braques (1882-1963).

Précurseur du cubisme avec son ami Picasso, Georges Braques nous a laissé de nombreuses Natures Mortes dans lesquelles figurent le plus souvent des instruments de musique à l’instar de Nature Morte et Clarinette (1927). Avec ses formes naturalistes et abstraites, ce nouvel élan est mal reconnu en son temps.

Georges-Braque-Still-life-with-clarinet-

Les peintures de natures mortes sur Singulart

Un nombre infini d’objets correspond à des éventuels sujets de natures mortes. N’importe quoi qui ne serait pas “vivant” peut le devenir ; les confins de la nature morte contemporaine sont plus ouverts et créatifs que jamais.

Ces artistes chez Singulart puisent leur inspiration d’une myriade de divers objets. Entrez et venez découvrir l’univers de Paul Hazelton et de Nicholas Mcleod.

Paul Hazelton

Paul Hazelton crée des structures complexes similaires à des cartes heuristiques. Ses messages et idées sont exprimés via la technique graphite. Les sujets de ses dessins, bien que reconnaissables, deviennent une toile géométrique ou des lignes filiformes.

hazelton

A Leaf, A Life,© Paul Hazelton, Singulart Artiste

Nicolas Mcleod

Les peintures de Nicolas Mcleod ont une certaine familiarité capable de résonner avec presque n’importe qui.

nicholasmcleod

Trainer Series (Version 9),© Nicholas Mcleod, SingulartArtiste

Venez découvrir nos nature mortes !

One Comment

  • Avatar

    Inma Abbet

    La nature morte : à la fois une question de forme et de fond, de technique et de signification, ou plutôt de significations, car c’est à la fois l’héritage des anciennes « Vanités », avec le rappel de la mort, du temps qui fuit et de la nature périssable des choses, et des cabinets de curiosités, où il était question d’exposer des raretés de grand prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *