Interviews

Rencontre avec l'artiste : Barbara Piatti, peintre

Vous en quelques mots ?

Je suis née en Suisse et j’ai choisi la France comme mon pays de résidence en permanence depuis l’âge de 25 ans. J’ai ainsi aujourd’hui la double nationalité. Je suis un pur peintre, mon médium c’est vraiment la peinture.

Votre singularité artistique: quels sont les thèmes majeurs que vous explorez dans votre travail ?

Je suis une voyageuse, toujours à la recherche de ce qui pourrait être prochainement: l’invisibilité, les choses indicibles et ce qui est propre aux explorateurs: surmonter des horizons et ouvrir des nouvelles perspectives. Je m’installe dans une métropole. Avec toujours des nouvelles peintures je raconte ce qui éveillent mes attentions. Je suis fascinée par la vie urbaine à l’abondance déconcertante, aux couleurs variées, aux rythmes rapides et rasants qui s’emmêlent les uns aux autres. Je scrute, observe et peint.
Soho's Intensity Beijing 2017, huile sur toile 60 x 150 cm

Votre rencontre avec l’art: comment vous vous êtes intéressé à votre medium ?

J’ai toujours aimé peindre, depuis la petite enfance. À 24 ans je quitte ma Suisse natale pour la France à Paris. Ah Paris ! Je m’installe dans le 6e arrondissement, dans une chambre de bonne de quelques mètres carrés sans confort, base de conquête de la capitale. C’est dans le quartier de Montparnasse, historique dans l’histoire de la peinture, que je rencontré Reginald Gray, portraitiste reconnu, irlandais au caractère bien trempé. Je deviens son élève. Rencontre majeure qui forgé une grande amitié. C’est lui qui m’a appris l’art de la peinture et de survivre en étant peindre, avec tous ses hauts et bas.

Quelles techniques utilisez-vous ?

J’ai appris le dessin, comprendre comment sculpter une image avec la lumière et l’ombre, l’essentiel de la peinture, après les techniques différentes, l’aquarelle, la gouache, l’acrylique et surtout la peinture à l’huile qui est devenu mon médium favori. J’ai forcément développé à travers tous ses années de peinture ma propre technique, j’ai eu il y a peu mes 25 ans d’ expositions dans l’Europe, la Chine et New York. Je suis un artiste visuel à 200 % et j’en vie.
Old Havanna triptyque, La Havane huile sur toile 2016, 150 x 150 cm

Vous avez une baguette magique et pouvez convier 2 artistes à votre table ce soir, qui seraient-ils ?

J’inviterai à ma table Gerhard Richter, peintre allemand et Guan Wei, artist chinois/ Australien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *