Interviews

Rencontre avec les artistes: Sylvain Huguet et Quentin Destieu

Le Faussaire, © S. Huguet,Q. Destieu, 2011

Vous en quelques mots (nationalité, medium de travail, …) ?

Sylvain Huguet: Nous nous sommes rencontrés en 2001, à l’École Supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, lorsque nous étions étudiants. Nous avons créé le collectif Dardex en 2003.
Quentin Destieu vient du Lot et je viens de la banlieue parisienne (94). C’est à l’École Supérieure d’Art que nous avons découvert «l’art numérique» ou plutôt l’utilisation des technologies comme outil d’écriture et de création et les relations Art / Sciences.
En 2006, nous avons fondé l’association M2F Créations/ Lab GAMERZ et leFestival GAMERZ à Aix-en-Provence (lieu et festival dédiés à la création contemporaine et aux pratiques numériques). Personnellement, je m’intéresse beaucoup à tout ce qui touche à l’édition (print ou web) et enseigne les langages de programmation Html et Css à l’Université d’Aix – Marseille.
sylvain huguet nb

Sylvain Huguet

Quentin Destieu: Complémentairement à ma pratique artistique, je participe à plusieurs projets notamment avec le laboratoire d’archéologie des média PAMAL (Preservation & Art – Media Archaeology Lab) dans le cadre d’une thèse de création. Je suis enseignant dans le Master Création de l’image Numérique d’Aix Marseille Université et directeur artistique du festival des Arts Multimédia GAMERZ. Très récemment avec Paul Destieu mon frère et Martine Michard, nous venons de réaliser la programmation artistique du 12ème Parcours d’Art contemporain de la vallée du Lot sur le thème de Co-Mutations qui sera visible jusqu’en septembre et auquel je vous convie si vous passez en Occitanie.
Avec Dardex, nous travaillons avec différents média, l’idée est de questionner notre monde, notre époque et son rapport aux technologies actuelles au travers d’expérimentations dans lesquelles nous essayons de lier des questionnements techniques et esthétiques. Le détournement, le hacking font partis de nos pratiques, l’idée serait de dépasser les modes d’écriture produits par les machines (image numérique, interface ludique…) afin de tenter de découvrir des architectures plus profondes souvent proches de l’archéologie des média ou bien encore du techno-ésotérisme.
quentin destieu nb

Quentin Destieu

Votre singularité artistique: quels sont les thèmes majeurs que vous explorez dans votre travail ?

Sylvain Huguet: Partant du principe qu’un artiste se doit d’interroger son époque et se faire le reflet d’une société, il nous semble évident de questionner et/ou critiquer l’usage que nous avons des technologies.
Nous développons des installations et des performances multimédia, utilisant l’interactivité et le jeu.
Nous questionnons un monde saturé par les média et la technologie, explorant les frontières et les relations entre technologie et culture populaire.
Quentin Destieu: Une des thématiques sur laquelle nous travaillons est le rapport homme/machine, quels sont les changements induits par la diffusion massive des technologies actuelles? Comment prendre du recul par rapport à leur utilisation intrusive ? Au travers de l’art et de la pratique de ces technologies, pouvons-nous recréer des alternatives utopistes aux déclins annoncés de notre civilisationet de sortir de la place de consommateur à laquelle nous sommes trop souvent relégués ?
A Coeur Ouvert - Q Destieu - 2017

A coeur ouvert, 2017 ©Q. Destieu

Votre rencontre avec l’art: comment vous vous êtes intéressé à votre medium ?

Sylvain Huguet: Comme dit précédemment, c’est à l’École Supérieure d’Art que nous avons découvert «l’art numérique» avec des professeurs tel que Pavel Smetana, Ivan Chabanaud, Douglas Edric Stanley et le laboratoire LOEIL, etc. Ces média actuels nous ont rapidement intéressés sans pour autant oublier les média plus traditionnels tels que la vidéo, le dessin, l’édition…
Cependant nous avons toujours été sensibles à l’art contemporain, aux arts plastiques et aux art visuels en général.
Quentin Destieu: Effectivement, nous avons à la base une formation beaux-arts, j’ai pour ma part depuis l’enfance toujours été fasciné par les artistes et leurs pratiques, comment la pratique répétée d’une activité permet de se libérer, de produire de la beauté, de la réflexion, de la poésie.
S-QRC - S Huguet - 2017

S-QRC ©S. Huguet, 2017

Quelles techniques utilisez-vous ?

Sylvain Huguet: Nous utilisons des techniques très diverses allant de l’installation à la performance, de la robotique, la programmation, la 3D, à la vidéo, la sculpture, la fonderie, ou même la sérigraphie.
Le sujet de la technique est quelque chose de primordial à mon sens, en effet la pratique artistique de ces technologies me parait être indispensable.
Quentin Destieu: Au travers du collectif, nous avons la chance de travailler avec différents autres artistes comme Grégoire Lauvin avec lesquels nous recherchons, partageons et développons des savoir-faire plus ou moins techniques en fonction de nos projets, l’idée est de se laisser la liberté d’imaginer les projets et d’aller chercher le savoir-faire nécessaire à leur conception et réalisation. La notion de création devient alors un enjeu de rencontre et d’apprentissage permanent.
Machine 2 Fish V2 - Q Destieu S Huguet - 2016 (2)

Machine 2 Fish V2 © S. Huguet, Q. Destieu, 2017

Vous avez une baguette magique et pouvez convier 2 artistes à votre table ce soir, qui seraient-ils ?

Sylvain Huguet: STELARC, parce qu’il m’inspire dans ma pratique. C’est une référence depuis que je suis étudiant. Je ne l’ai jamais rencontré, il est australien. Il est complètement fou.
Quentin Destieu: Dans un premier temps si on a la possibilité de réveiller les morts, j’inviterai bien Guy Debord et s’il me faisait l’honneur d’accepter l’invitation, j’aurai grand plaisir à discuter avec lui de société du spectacle à l’heure des réseaux sociaux et des multinationales toutes puissantes.
Plus modestement j’inviterai avec grand plaisir l’artiste performeur créateur du légendaire système d’exploitation «Windows 93» Jankenpopp à venir boire quelques bières, ça commence à faire quelques temps que l’on ne s’est pas vu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *