439_8073cb32f08292926a3c6d3754e10d13

Comment avez-vous trouvé votre voie ?

Tout petit déjà, je dessinais. Ma mère me racontait qu’il suffisait de me donner un crayon pour que je sois tranquille, dans mon monde, pendant des heures. Mon deuxième amour, qui a bercé toute mon enfance, c’était le cinéma de genre. Durant les projections mes émotions juvéniles s’égaraient dans les salles obscures, malodorantes et surtout très enfumées…  Plus grand (mais pas beaucoup) je fréquentais des ateliers de peintres et d’artisans de Venise où j’ai appris les rudiments du métier. A Venise, j’ai participé à plusieurs  expositions collectives dont une à la Fondazione Bevilaqua la Masa. Mais c’est à mon arrivée à Bruxelles (octobre 2006) que j’ai compris qu’il était temps d’essayer de vivre de mon art.

849_700bd53eba92d7c47657712fc821c9f7

ROAD  © ANDREA CLANETTI

De quoi parlent vos œuvres ?

Mes œuvres parlent de ma vie et des arts : la musique, le cinéma, la sculpture, la BD, la cuisine, la danse, le théâtre, la littérature, de l’art de vivre et de Venise!

J’ai repris les thématiques me tenant le plus à cœur et qui ont captivé l’imaginaire de ma jeunesse. Les pistoleros des « spaghetti western », la guitare de Robert Johnson, la « Bialetti » de ma grande mère… Le résultat est un assemblage d’images réelles et fictives, superposées et redessinées.

849_eb236b214c57b3f7fe3b4545b6f28b04

SPAGHETTI-POP © ANDREA CLANETTI

Lorsque vous travaillez sur un nouveau projet, par quoi commencez-vous ?

Je cherche d’abord l’inspiration par tout ce qui peut exciter ma curiosité ou qui peut susciter du plaisir esthétiquement parlant.  Après je recherche les formes et je cherche à retransmettre la lumière.  J’aime utiliser plusieurs techniques. J’aime m’amuser. Mes recherches me portent à faire beaucoup de croquis au crayon, au fusain, à l’aquarelle, etc.

Pendant mon travail j’écoute beaucoup de musique, je m’interromps pour me plonger dans des livres, je regarde des vieux films, je bois du café … et pour finir, sur base d’un croquis choisi, je redessine le tout en additionnant les couleurs acryliques mélangées à la gouache, au crayon et à l’encre de chine.

Une évolution sans fin au gré de mon imagination débordante.

851_6ddd9bf556f35f2b53556db5b3c4fc0b

BLUES © ANDREA CLANETTI

Pouvez-vous nous en dire un peu sur la série « JAZZ »?

Les musiciens de Jazz et le Blues ont toujours suscité mon admiration. Je vénère tous ces grands qui jouent en me donnant tant de bien-être en écoutant leurs morceaux. Je suis fasciné par leur légende. On raconte de Robert Johnson, à qui j’ai dédié pas mal de toiles, qu’il avait vendu son âme au diable à minuit, au carrefour d’une route de campagne, pour apprendre à jouer si bien ! J’essaye de transporter cette atmosphère, ce sentiment que je ressens dans mes travaux. Ils me donnent de l’inspiration créative.

851_e550e130d94ce363f12ddc4b9312ee72

TRIO © ANDREA CLANETTI

Comment vous projetez-vous artistiquement parlant dans quelques années ?

Franchement je ne sais pas, j’espère rester romantique, curieux et rempli d’espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *