Interviews

Entretien avec l'artiste Gerard Ricard

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Je suis artiste-peintre professionnel depuis 40 ans et vit sur Marseille.
J’enseigne en parallèle à mon métier d’artiste mes techniques, à l’Université d’Aix-Marseille.
J’ai une formation aux Beaux-Arts et àl’école de Restauration de Florence en Italie.
Mes recherches portent essentiellement sur l’ombre et la lumière et travaille depuis quelques années sur le noir et blanc.
Voir ma biographie sur mon website :www.gerardricard.com.

80_8afb4d8b6a9c7a8be4740f860549783e

L’Empreinte de l’Ange, 120x80cm

Rétrospectivement, que pensez-vous de vos œuvresde jeunesse ?

Mes oeuvres de jeunesse étaient des oeuvres plus conceptuelles avec comme thématique la « Mémoire ».
Mon évolution vers un travail plus traditionnel et le choix du noir et blanc est un passage obligé après des années de recherches sur la couleur et les Maîtres anciens.

81_d63ce0a5716858941f18577bc5597e4c

Le Pont flottant des songes, 75x60cm

Votre utilisezla pierre noire, l’encre de Chine et l’huile – quels matériel préférez vous et quelle nouvelle technique voudriez-vous bien essayer ?

Je n’ai pas de préférence particulière car j’aime les trois techniques. Je pratique depuis quelques mois la technique de la gravure en noir et blanc, mais je l’utilise avec des méthodes personnellesque j’ai mises au point.

Pouvez-vous nous en dire un peu sur votre série « Noire – Dessins Photographiques » ?

79_b8e4dce820e9d5a28e255f235b44dd8b

Le Chemin, 80x120cm

«Même si tu abandonnes la Lumière…

La Lumière ne t’abandonneras jamais.»

Chaque peintre transporte avec lui dans sa palette, sa propre lumière.
Elle n’est pas seulement sa façon particulière d’éclairer ses figures ou de préférer des contrastes accusés ou des passages plus doux, elle doit être l’essentiel de sa peinture, le style même.
Un jour la couleur ne devient plus nécessaire et le noir et le blanc s’imposent.

La dualité entre les deux, forme un point d’harmonie:

Le clair-obscur.
Il y a dans ce combat de l’ombre et de la lumière quelque chose d’humble, de grandiose et de douloureux.
Le clair-obscur devient alors une couleur intérieure dans laquelle se crée la matière.
La Vérité est dans le juste milieu.
Mon travail à travers mes peintures, dessins et encres, est ce que l’on perçoit avec les yeux, mais le regard a ses limites.
Les œuvres naissent et disparaissent, et seules leurs «Mémoire(s)» demeurent comme un rêve…
Bon voyage…

Quels artistes admirez-vous ?

Rembrandt et Hucleux.

Gérard Ricard sur Singulart:https://www.singulart.com/en/artist/g%C3%A9rard-ricard-183

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *