353_41db2550e1d07db6a185daa960a2e1d7

Vous en quelques mots ?

Je suis artiste peintre et professeure de dessin et peinture. J’habite à Limoges, j’ai un atelier chez moi ou je peins et un atelier ou je donne mes cours au dessus d’une boutique de fournitures d’arts. J’ai habitais à Paris pendant 3 ans avant de venir m’installer en province, pour bénéficier d’un cadre plus calme, proche de la nature (je possède un jardin), et de plus grand espace de travail. Je fais de la peinture à l’huile et mes spécialités sont le portrait et les scènes de genre.

 

Qu’appréciez-vous particulièrement dans votre travail ?

J’aime travailler plusieurs techniques au sein même de la peinture à l’huile. J’aime la liberté et la richesse qu’offre ce médium. Suivant l’intention, il est possible de passer de la transparences la plus subtile, d’une délicatesse infinie dans la recherche des teintes à l’énergie la plus brut apportée par l’épaisseur ou la vibration des couleurs.

Concernant les thématiques, j’aime étudier l’humain et sa psychologie. La question qui prédomine dans mon travail est : « Comment puis je traduire cette émotion et/ou cette ambiance ? » et la deuxième « Comment puis je faire parvenir à faire ressentir cette émotions aux regardeurs ? ». Le point de départ et l’intention et l’émotion. La technique permet ensuite de traduire ce processus spontané.

 

Lorsque vous travaillez sur un nouveau projet, par quoi commencez-vous ?

Coté technique, pour chaque toile, je démarre un dessin précis. C’est un travail que j’apprécie tout particulièrement. Ensuite vient la couleur, la réflexion des harmonies et surtout les contrastes qui apporte de la vie ! Je pense sans cesse au mouvement aussi. Ensuite, tout dépend de ce que je veux raconter. Pour une commande, je suis très structuré dans mon travail, j’avance méthodiquement et lentement.

Si une idée de série apparaît, comme pour les portraits de femmes, je réalise des photos qui me serviront de base solide pour créer des inventions autour, soit par la couleur soit en changeant le font par exemple. C’est un travail moitié réel moitié imagination.

Des toiles tel que « L’heure bleue » font partie des tableaux demandant le plus de temps. C’est un processus créatif mélangeant ce qui m’a émue, ce que j’ai perçu, lu, écouté, vue, saisi, le fil conducteur étant ce qui m’anime, m’apaise et la recherche du beau. Un travail inconscient se met en route. Ensuite je cherche des images, je fais des croquis, je prends éventuellement des photos, et la construction du tableau se met en place.

 

 

1456_dbbdaa1e933db79ff80861888a76fec3Peinture de Noélie Raix, L’Heure bleue, 2018, Huile sur toile, 110 x 159 cm

 

 

Quelle nouvelle technique voudriez-vous essayer ?

Je voudrais faire des très grands formats pour agrandir ma gestuelle, et poursuivre ce travaille d’imagination pure. Ensuite, je serais curieuse d’essayer la sculpture. Concernant les techniques pures de peinture je m’essaie régulièrement au pastel et la gouache. Je suis aux prémices de mes découvertes.

 

Avez-vous eu des retours de spectateurs sur vos oeuvres qui vous ont particulièrement touché ?

Je suis toujours touchée quand des spectateurs se mettent à parler de leur ressenti face à mon travail. Ça parle d’émotion pures, et sans qu’ils s’en rendent forcément compte, ils ne parlent plus du portrait, du paysage ou de la scène qui se trouve en face d’eux mais plutôt d’eux même.

Je suis touchée lorsque les spectateurs me disent « cela me fait du bien » « vos couleurs, mais comment faite vous ? »

La couleur est pour moi la voix royale des vibrations du sensible.

 

 

783_dfd8dfa4de0f82b7409e53eb9835b845Peinture de Noélie Raix, La mairie de Rethel, 2017, Huile sur toile, 60 x 73 cm

 

 

 

Que signifie l’art pour vous ?

Vaste question ! L’art semble signifié deux chose selon moi :

C’est une voie qui peut permettre à tout à chacun de s’interroger, de répondre aux questions existentielles, d’entreprendre un travail d’introspection, pour tenter de répondre aux souffrances, aux émotions en apparence inaccessibles.
Cela nous permet de créer un chemin à la fois vers nous même et de rentrer en interaction avec les autres.
….et surtout : de mieux vivre et d’accéder au sensible !

 

 

 

serie_3191_9da368a204d04785094a408820c29837Peinture de Noélie Raix, Mère et fille ou Le bal du 14 juillet, 2018, Huile sur toile, 33 x 41 cm

 

 

Vous avez une baguette magique et pouvez convier 2 artistes à votre table ce soir, qui seraient-ils ?

Il me faudrait une très grande table ! Mais puisque je dois me limiter à deux ce serait donc Pierre Bonnard et Claude Monet.

 

782_51018a173d67d14aa15d95ee0a45030bPeinture de Noélie Raix, A l’atelier, 2016, Huile sur toile, 20 x 20 cm

 

Profil Singulart de Noélie Raix: https://www.singulart.com/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *