Interviews

Rencontre avec le graffeur Moze

Pouvez-vous vous présenter brièvement ? Comment en êtes-vous arrivé à faire de l’art (le graff) ?

Je m’appelle Moze, je suis né en mars 68, j’ai 50 ans. Je suis dans le graffiti depuis 84. Je suis fondateur du groupe de graffiti ODC(Old Dirty Crew ).

En 84 à l’âge de 15 ans je découvre par hasard le terrain vague de La chapelle / Stalingrad à Paris ou déjà des peintures de Jon Mode2 Bando et bien d’autres fleurissent. Dès 85 je réalisais mes premiers graffitis avec mes complices de l’époque Work et Master. En 86, j’ai créé le groupe ODC avec Veak .

J’ai participé à plusieurs événements organisés:
2010: participation au livre de Comer Paris CITY graffiti
2011: exposition à Paris, Train of fame
2011: participation au livre de Karim Boukercha, Descente Interdite
2015: vente aux enchères d’une toile à Paris chez Art curial aux bénéfice des victimes des attentats
2017: exposition de deux toiles à la Galerie Camille Burgi à Paris

serie_2084_39f16b6323bfdc127c110bceae9eed1cPeinture de Moze, Saturation, Graffiti sur toile, 2017, 80 x 80 cm

Quels sont les thèmes majeurs que vous explorez dans votre travail ?

Je n’ai pas vraiment de thèmes majeurs. Dans mes grafs ce qui revient souvent ce sont les palmiers ! L’eau, le soleil, des murs fissurés… et surtout des couleurs qui attirent l’oeil !

serie_2084_4c0a1f236e6d377c4f1d3fffef2de39bPeinture de Moze, Coluche, Graffiti sur toile, 2017, 90 x 70 cm

Quelle est l’oeuvre dont vous êtes le plus fier ? Pourquoi ?

Chaque graf ou toile que je peux faire me rend fier et peu importe si c’est un graf sur un mur qui sera effacé ou recouvert par un autre. L’essentiel et d’avoir été vu. C’est le propre du graffiti.

Que pensez-vous du street art en général ?

Sans le début du graffiti , c’est à dire le tag et la signature, le street art n’existerait pas.

Le street art c’est une case ou l’on a mis le pochoir, la mosaïque, le collage et le graffiti….sauf que le graffiti à la base n’est pas payé. Il est éphémère et sans convention contrairement au street art où là on passe commande et l’oeuvre est pérenne. Je suis plus un adepte du graffiti libre.

serie_2084_0ead82cc7d220e735c8c42e451bf158bPeinture de Moze, Louis Colors, Graffiti sur toile, 2017, 90 x 70 cm

Quels artistes admirez-vous ?

Admirez ! C’est un grand mot !
Je parlerai plutôt de reconnaissance pour ses pairs, pour des graffeurs ou tagueurs qui m’ont inspirés. San bando mode2 echo boxer squat sign colt psy comer oeno et beaucoup d’autres…

Profil Singulart de Moze:https://www.singulart.com/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *