Singulart rencontre Béatrice Bedeur

Vousen quelques mots ? Adolescente, j’aimais les arts en général, la création. Je me suis dirigée vers les Beaux-Arts, la décoration intérieure, pour enfin aboutir en photo. Je suis devenue photographe professionnelle en 1982. En 1997, je me suis inscrite dans un atelier de peinture de mon village. J’y ai rencontré Guy Leclercq, un professeur exceptionnel qui m’a guidé et m’a fait évoluer dans ma propre technique picturale. Depuis 20 ans, la peintures est une de mes raisons de vivre. Peinture de Béatrice Bedeur, Le parchemin, 2015, 120 x 65 cm Comment avez-vous trouvé votre voie artistique ? Je pense qu’on ne devient pas artiste, on naît artiste. Enfant, j’adorais dessiner, colorier, découper, créer des objets avec de la plasticine. Peinture de Béatrice Bedeur, Landscape and trees in turquoize, 2017, 100 x 100 cm Lorsque vous travaillez sur un nouveau projet, par quoi commencez-vous ? Mes photos sont le point de départ de mes peintures. Tout en restant figuratifs mais non conventionnels, les sujets que je transforme se retrouvent stylisés, découpés et fusionnés sous une autre forme. Mes thèmes de prédilection actuels sont les paysages et les arbres. Ce premier travail graphique, fait de lignes courbes et de droites, est ensuite enrichi de multiples touches colorées de peinture qui accrochent la lumière en scintillant. La recherche de la lumière est essentielle et est très présente dans mes peintures. Coloriste dans l’âme, je peins en utilisant une gamme très étendue de couleurs. J’aime me donner de nouvelles directions, rechercher de nouveaux défis tout en gardant mon style personnel. J’aime prendre mon temps quand je peins. J’aime le travail bien fait, minutieux et je recherche la perfection. Dans mes peintures, je ne tente pas à faire passer un message particulier. Je recherche simplement la beauté du sujet, l’harmonie des formes, des couleurs, de la lumière et tente plutôt de transmettre ma positivité, mon bien-être et mon énergie intérieure dans mes toiles et vers les autres. Peinture de Béatrice Bedeur, L’atelier du peintre à Saint Roch, 2011, Huile sur toile, 75 x 75 cm Y a-t-il eu une quelconque coupure dans votre carrière artistique ? Non, je n’ai jamais eu de coupure dans ma carrière de peintre; c’est pour moi plus qu’un loisir, c’est une réelle passion. Peinture de Béatrice Bedeur, Landscape and trees in red, 2017, Huile sur toile, 100 x 100 cm Quels artistes admirez-vous ? Adolescente, j’ai toujours admiré Salvador Dalí Au départ, ma peinture étant plus cubiste, j’étais sensible aux peintures de Pablo Picasso – Georges Braque – Fernand Léger. J’admire aussi les classiques tels que Claude Monet, Vincent Van Gogh, … Mais je suis aussi impressionnée par le travail des anciens, les grands Maitres du clair-obscur tels que Le Caravage, Rembrandt, … Peinture de Béatrice Bedeur, Soieries cosmiques, 2015, 110 x 65 cm Profil Singulart de Béatrice Bedeur:https://www.singulart.com/en/