Histoire de l'art,  Mouvements et techniques

Le Graffiti

On parle d’art du graffiti lorsque du texte ou des images sont dessinés ou peints à la bombe sur des murs et des surfaces, généralement dans des lieux publics urbains, et ce sans autorisation. Dessiner des mots et des images sur les murs n’est pourtant pas une idée récente: cela se faisait déjà à la Grèce antique et à l’époque de l’Empire romain. L’art graffiti à proprement dit est né dans les années 1970 à New York, lorsque les jeunes ont commencé à utiliser la peinture aérosol, récemment mise au point, pour recouvrir les bâtiments et des wagons de métro. L’art du graffiti englobe de nombreuses variations stylistiques, de l’imagerie graphique stylisée connue sous le nom de wildstyle aux codes chiffrés et mots esthétiques, qui sont nommés tags et sont propres à chaque artiste.

Le graffiti, puisqu’il est exécuté dans des espaces publics ou sur une propriété qui n’appartient pas au graffeur, est parfois considéré comme du vandalisme. Dans ce contexte urbain et avec l’idée de transgresser la propriété publique ou privée, l’art du graffiti a souvent l’intention d’explorer des questions politiques et sociales. Le street art et le graffiti sont deux termes qui vont souvent de pair, puisque tous deux font partie de la sphère publique, mais le street art est un identificateur beaucoup plus large en termes de style et de média. L’art du graffiti contemporain est assez étroit dans sa définition: on l’utilise pour désigner l’art de produire des textes esthétiques dans un cadre urbain. Le street art, en revanche, s’étend à un large éventail de médias, allant des pochoirs aux projections vidéo.

Captain in Love, Vincent BARDOU, 2017, Acrylique, Graffiti, Aérosol sur Toile, 80 x 100 cm

Bien qu’il soit limité en terme de catégorisation, l’art du graffiti regroupe un large éventail d’expressions stylistiques et de techniques. La forme initiale de graffiti est le tag, qui est souvent le nom de l’artiste écrit d’une manière très stylisée. Un Throw-Up est une forme plus complexe et élaborée qui consiste à ajouter plus de couleurs et de formes plus complexes. Au fur et à mesure que l’art du graffiti s’est développé, il a transcendé les limites de la seule graphie, et a incorporé des compositions abstraites et figuratives pour accompagner le texte. “Wildstyle” et “Bubble” sont des termes utilisés pour décrire des peintures aérosols plus complexes, qui sont difficiles à lire et ressemblent à des compositions abstraites de formes et de lettres entrelacées. Parfois, les artistes choisissent de travailler avec des pinceaux afin de créer une touche plus picturale. L’art abstrait a également eu du succès dans l’art du graffiti. Les artistes se sont peu à peu concentrés principalement sur l’esthétisme pur de la pièce, combinant la couleur, la forme et la ligne pour créer une composition visuelle équilibrée. Le style graffiti est devenu une culture populaire mondiale qui a vu des noms comme Banksy et Blek le Rat atteindre une reconnaissance mondiale avec leur style au pochoir très personnel. Ces artistes réalisent les pochoirs et les découpes dans leur studio, pour ensuite marquer les murs des rues.

Love Peace Freedom, Muhammad ZAMAN, 2016, Acrylique, 91 x 61 cm

Le graffiti dans sa forme la plus pure est très rarement exposé dans des institutions d’art traditionnelles bien que le style, les tags et les motifs graphiques aient inspiré de nombreux artistes modernes et contemporains. Les toiles de Jean-Michel Basquiat et de Keith Haring, qui figurent dans certains des musées les plus prestigieux au monde tels que le MoMA, s’inspirent énormément de l’art du graffiti. Au cours des dernières années, grâce à la popularité croissante du graffiti, un certain nombre d’artistes tels que Banksy ont présenté leurs installations ou leurs toiles dans des galeries très renommées.

Kindness has no borders, Muhammad ZAMAN, 2017, Acrylique, 91 x 173 cm

Cette popularité croissante de la culture urbaine et du street art a poussé de nombreux graffeurs traditionnels à allier leur style street art et leurs techniques, pour créer des œuvres sur toile réalisées en studio. Au cours des vingt dernières années, le graffiti a réussi à se débarrasser de sa mauvaise image liée à un art originellement source de vandalisme et de dégradation de la voie publique, et est aujourd’hui entré dans le domaine du “grand” art. Alors que certains des premiers graffeurs new-yorkais des années 70, tels que Lady Pink, Crash et Daze, ont pu pousser la porte des grandes galeries, ce n’est qu’aujourd’hui que cette combinaison de style “street” et studio devient une pratique courante.

Singulart représente de nombreux graffeurs qui peignent avec des aérosols sur toile et créent des peintures vibrantes inspirées du graffiti. L’artiste français Vincent Bardou utilise l’acrylique pour peindre des images de la culture populaire, et crée un mélange complexe entre un style figuratif et un style inspiré de la vie urbaine. D’autre part, l’artiste américain Muhammad Zaman se concentre sur une esthétique purement textuelle. Découvrez l’utilisation variée du graffiti avec des peintures originales et des œuvres mixtes chez Singulart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *