Conseils aux collectionneurs

Comment transporter une oeuvre d’art ?

Une oeuvre d’art est un objet particulièrement fragile, qu’il s’agisse d’une peinture, d’une sculpture ou de mobilier ancien. Il convient dès lors de prendre toutes les précautions nécessaires pour son transport, que celui-ci se fasse dans le cadre d’un échange muséal, de l’achat d’une oeuvre ou du déplacement d’une collection privée. Si les musées disposent de régisseurs professionnels pour prendre en charge le transport des oeuvres, ce n’est pas toujours le cas pour les particuliers. Voici donc quelques conseils pour protéger au mieux vos oeuvres d’art durant leur transport.

Dresser un constat au départ et à l’arrivée de l’oeuvre

Il est indispensable d’effectuer un constat minutieux d’état de l’oeuvre, avant son emballage et à son arrivée après déballage. C’est ce qu’on appelle un condition report, qui est nécessaire si vous souhaitez vendre une oeuvre de grande valeur. Ce constat d’état sert tout d’abord à vérifier que l’objet n’est pas trop fragile pour être transporté, mais également à s’assurer que son acheminement ne l’a pas détérioré. Il doit mentionner tous les défauts que pourraient comporter l’oeuvre avant son transport (taches, fragilité, perforations, traces diverses), les détails de son montage et de son encadrement si besoin est, ainsi que des photos de bonne qualité montrant l’état général de l’oeuvre. Ce document constitue une preuve écrite qui vous sera demandée par votre assurance en cas de détérioration de l’oeuvre.

Impressi, Francesco D’ADAMO, 2017, Acrylique sur Papier, 45 x 60 cm

Préparer et emballer et l’oeuvre

La préparation et l’emballage minutieux de l’oeuvre est très important pour assurer sa bonne protection durant l’expédition. Un mauvais conditionnement ou un mauvais calage peuvent être la cause de détériorations parfois irréversibles. L’emballage doit pouvoir résister aux chocs, fréquents durant les transports en avion, aux déformations, ainsi qu’aux variations de température et d’humidité qui sont très dangereuses notamment pour les peintures anciennes. On place généralement trois couches pour bien protéger l’oeuvre: d’abord un matériau souple et chimiquement neutre pour recouvrir l’oeuvre, ensuite une couche plus épaisse pour absorber les chocs, et enfin un emballage rigide. Si l’oeuvre à protéger est une peinture, ou une photographie encadrée, il est également recommandé d’utiliser des protèges-coins en mousse pour renforcer ces parties particulièrement exposées aux chutes. Une fois correctement emballée, l’oeuvre doit être placée dans un contenant adapté à la taille, au poids et à la fragilité de l’objet. Qu’il s’agisse d’un carton rigide, d’une caisse en bois ou d’une caisse hermétique (selon la fragilité de l’oeuvre), le contenant doit être pourvu d’un rembourrage et d’un système de calage pour limiter les vibrations, et éviter que l’oeuvre ne bouge et ne s’abîme durant le transport. Le recours à la caisse rigide est nécessaire lorsqu’une protection importante est requise, notamment sur des envois de très longues distances.

Choisir un transporteur spécialisé

Si vous n’êtes pas familiers avec le transport des oeuvres d’art, nous vous conseillons de faire appel à des sociétés spécialisées qui possèdent tout le matériel et l’expertise nécessaires. Ces professionnels sont formés à l’emballage et à la manipulation d’objets précieux et fragiles. Certaines sociétés proposent également des modes de transport spécifiques dans des véhicules adaptés, équipés de suspensions performantes ou d’un capitonnage intérieur.

Si malgré tout vous souhaitez organiser le transport des oeuvres vous-même, il vous faut faire un devis spécifique auprès d’un transporteur de colis comme DHL ou FedEx. Néanmoins, alors que les sociétés de transport spécialisées sont généralement couvertes par des assurances spécifiques, les entreprises de transport ordinaires sont souvent réticentes à transporter une oeuvre si elle n’est pas assurée au préalable.

Neuschnee, Dagmar VOGT, 2015, Acrylique, Laque sur Toile, 90 x 150 cm

Effectuer les démarches administratives nécessaires

Il est ainsi fortement conseillé de contracter une assurance spécifique avant d’acheminer un objet précieux ou fragile. Certains assureurs généralistes proposent de couvrir le risque d’endommagement des oeuvres dans leurs contrats de base, jusqu’à un certain montant. Mais si l’oeuvre que vous souhaitez acheminer est de grande valeur, il est recommandé de souscrire à une assurance spécifique qui sera totalement adaptée à votre projet. L’assurance permettra de couvrir les risques liés au transport et à la manipulation de l’objet durant son déplacement (risques de perte, de vol, de casse…), ainsi qu’à financer sa restauration si celle-ci est possible. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les différentes manières d’assurer une oeuvre d’art, vous pouvez consulter notre article Comment assurer une oeuvre d’art ?.
Nous vous conseillons également de vous renseigner sur toutes les démarches administratives à effectuer auprès des services de douanes, si vous souhaitez transporter votre oeuvre vers l’international. La circulation des oeuvres d’art est très réglementée en Europe, mais la législation reste variable selon les pays, et il en est de même si vous souhaitez transporter votre oeuvre hors d’Europe. En France, les oeuvres exportées temporairement (lors de prêts) ou définitivement doivent faire l’objet d’une déclaration en douane écrite. Un inventaire détaillé doit également être transmis aux services de douanes. Selon les pays, vous devrez éventuellement vous acquitter de frais de douane. Vous pouvez vous renseigner auprès des services douaniers du pays concerné pour avoir des informations plus spécifiques.

2, Haroutiun HAKOBYAN, 2017, Crayon, Stylo, Encre, Craies Grasses, Tempera sur Papier, 46 x 55 cm

Voici donc les principales précautions à prendre si vous souhaitez transporter une oeuvre d’art, dans le cadre d’un prêt ou d’une vente. Dans le cadre de l’achat d’une oeuvre d’art, le transport est effectué par la galerie ou le collectionneur qui vend l’oeuvre, mais dans la plupart des cas vous devez prendre en charge les frais de transport. La galerie d’art en ligne Singulart est une des seules galeries à prendre totalement en charge les frais de transport ainsi que les taxes d’importation lorsque vous achetez une oeuvre, et ce dans n’importe quel pays. Vous pouvez ainsi découvrir des artistes contemporains internationaux sans avoir à vous acquitter de frais supplémentaires si vous souhaitez acquérir l’oeuvre d’un artiste étranger.

Découvrez encore plus d’oeuvres d’art sur Singulart:https://www.singulart.com/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *