Interviews

Une journée avec David Bartholoméo

Cette interview fait partie de notre série – Une Journée Avec. Plongez-vous dans l’univers de travail de l’un de nos artistes…

Quelle est la première chose que vous faites au réveil?

Généralement je vérifie mes mails et je continue ma série des Mc Monsters.

Qu’est-ce qui vous inspire à créer chaque jour?

Plus qu’une inspiration, c’est un travail de fond. J’accumule nombre d’objets (nature et produit manufacturé) qui servent à nourrir une réflexion sur mon quotidien et la possibilité de créer un monde moderne et naturel préservé. 

David Bartholoméo, 'Nouvelle Perspective N°3.'
David Bartholoméo ‘Nouvelle Perspective N°3,’ 2015. Acrylique sur Bois, 96x122cm.

À quoi ressemble votre espace de travail?

J’ai plusieurs espaces de travail : de l’intimité de mon salon pour le dessin et à des petites pièces et mon atelier (une grange). Pour certains travaux, je suis dehors. Mon atelier est un énorme bazar où tissus, plastiques, bois en tout genre, papiers ou encore cartons sont des sources d’inspirations.

Décrivez le cœur de votre technique ou style.

Ma recherche se situe dans la création de nouveaux espaces, de nouvelles perspectives. Dans une peinture en 2D, les éléments se superposent, percent la toile, dépassent, etc. La peinture devient sculpturale à la limite de l’installation où le spectateurs serait inclue dans l’oeuvre. Dans un mode de transgression et d’ouverture du cadre, je recherche une dimension (quatrième) virtuelle où l’on construit un futur harmonieux. Ce qui m’intéresse également c’est l’aspect écologique de ma pratique : je nettoie l’environnement pour y récupérer des matières.

Chaque élément de la toile est une entité picturale. La couture, les roches, les papiers etc, sont couleurs et matière et sont considérés comme le liant peinture. Je tente de ne pas consommer des produits neufs dans un soucis de décroissance. Je souhaite que mon art dépasse le champ artistique pour trouver un véritable écho social et politique, un engagement fonctionnel pour rendre l’art accessible et pertinent dans un monde où la surconsommation détruit la planète.

David Bartholoméo, 'Mc Monster 6,' 2019.
David Bartholoméo, ‘Mc Monster 6,’ 2019. Crayon sur Papier, 40x32cm.

Quand savez-vous ou décidez-vous qu’une oeuvre est terminée?

C’est la toile qui me dit d’arrêter. Le temps et l’usure des gestes construit un événement, une production qui s’arrête dès lors que l’équilibre s’installe.

Qu’aimez vous faire pour vous relaxer après une journée de travail?

Je prends ma moto et file au vent.

David Bartholoméo, Paysage Quantique (n°2)
David Bartholoméo, Paysage Quantique (n°2), 2018. Acrylique sur Toile, 24x35cm.

Avant de se dire au revoir, pouvez-vous me dire ce que vous préférez dans le processus créatif?

Cela donne du sens à la vie, une vie qui rebondit, qui réfléchit et qui propose des alternatives.

David Batholeméo
David Bartholoméo

Merci David ! Venez vite découvrir sa page Singulart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *