...aux Artistes  •  À la une  •  Conseils d'experts

5 conseils aux artistes pour trouver le bon titre pour une oeuvre d’art

Dans cette section de conseils aux artistes, Singulart vous donne des clés pour améliorer votre visibilité en ligne – mais pas seulement. Dans cet article, retrouvez nos 5 conseils aux artistes à garder en tête lorsque vous choisirez le titre de votre création.

La peinture est encore en train de sécher, le temps est venu de donner un titre à votre nouvelle oeuvre. Très bien, mais comment trouver un titre qui restera dans les mémoires ? Le titre d’une oeuvre d’art peut sembler être une réflexion après coup, mais en réalité, il est tout aussi important que l’oeuvre elle-même. Après tout, il s’agit du principal élément d’identification qui sera utilisé pour référencer votre travail.

1. Réfléchissez aux thèmes associés à l’oeuvre

Pour commencer, faites une liste de thèmes et mots s’associant à votre oeuvre. Cela peut inclure des notions abstraites telles que l’ « amitié » ou la « nostalgie », ou des termes plus concrets rappelant directement le sujet de l’oeuvre, comme par exemple « la maison au bord du lac » ou « Marilyn Monroe ». Une fois les idées principales écrites, choisissez celle qui vous parle le plus et creusez encore un peu plus en écrivant dix mots ou phrases supplémentaires découlant de cette idée mère.

Prenons l’exemple de Marilyn Monroe. Vous avez réalisé un portrait pop art de Marilyn Monroe et souhaitez éviter de tomber dans le piège de l’appeler simplement Marilyn Monroe, puisqu’il y a sûrement des milliers de peintures avec le même titre. La peintre allemande Kristin Kossi a trouvé un titre unique et succinct qui ajoute du flair tout en restant fidèle au contenu : All Stars Marilyn. Garder un titre court et accrocheur est la clé.

Kristin Kossi, All Stars Marilyn (2013)

2. Évitez les « Sans Titre » et les titres dupliqués

Trop d’artistes renoncent complètement à trouver un nom et se contentent du toujours mystérieux Sans Titre.

C’est peut-être la plus grosse erreur que vous pourriez faire, non seulement parce qu’il y a des milliers d’œuvres d’art portant le même nom, mais aussi parce que cela n’ajoute rien de spécial pour votre futur collectionneur et client. Imaginez que votre œuvre d’art soit magnifiquement accrochée dans la maison de quelqu’un et que, lorsque les invités s’informent sur l’œuvre et son nom, le nouveau propriétaire doit annoncer la nouvelle : « Hum, elle s’appelle Sans titre ». Le titrage de votre œuvre est nécessaire pour vous faire une place dans le monde de l’art contemporain.

Dans le même contexte, une erreur courante que les artistes commettent est d’utiliser le même titre pour plusieurs œuvres. Si les tableaux font partie d’une série et qu’ils doivent absolument être regroupés sous le même nom, ajoutez des numéros à chacun d’entre eux pour les distinguer les uns des autres – Moonlight in Havana No.1, Moonlight in Havana No.2, et ainsi de suite.

3. Évitez les titres trop simplistes et clichés

En évitant les titres clichés, vous devez également éviter les titres trop simplifiés qui ne font que catégoriser l’œuvre d’art, comme Nature morte ou Autoportrait. Dans le tableau ci-dessous d’Igor Barkhatov, un cliché et un titre trop simplifié pourrait être Paysage, mais il choisit plutôt Derniers jours d’automne : un titre simple mais évocateur qui évoque les notions de nostalgie et de changement de saison en campagne.

Igor Barkhatkov, Last Days of Autumn (2019)

N’ayez pas peur de choisir la voie la plus excentrique plutôt que celle du cliché. Par exemple, le titre cliché de cette peinture de Vincent Gautier ci-dessous pourrait être « Road Trip », mais au lieu de cela, nous sommes surpris et ravis lorsque nous lisons le titre « Bon débarras ». Il ajoute une voix au tableau qui est à la fois correspondante et inattendue. Que pourraient dire les personnages de vos tableaux ? Choisir un titre familier peut créer un contraste agréable avec les aspects plus formels et techniques de votre pratique artistique, tout en ajoutant une saveur distincte à l’œuvre.

Vincent Gautier, Good riddance (2015)

4. Choisissez un titre qui ajoute quelque chose de nouveau à l’œuvre d’art

Au lieu de décrire ce qui est déjà présent dans l’œuvre, essayez de choisir un titre ajoutant quelque chose de nouveau, qui améliore ce qui est déjà là. Par exemple, dans le tableau d’Arno Bruse ci-dessous, un choix de titre évident pourrait être Chat noir. Au lieu d’énoncer l’évidence, Bruse a choisi de donner un titre à l’œuvre Le Faucon de nuit, faisant référence au chat errant, mais faisant également allusion au style d’Edward Hopper dans lequel le tableau est réalisé. Le titre apporte ainsi un nouvel élément au tableau, donnant au spectateur un meilleur aperçu des influences qui se cachent derrière l’œuvre.

Arno Bruse, Nighthawk (2012)

5. Faites attention à l’orthographe

Enfin et surtout, vérifiez l’orthographe de votre titre, surtout si vous avez choisi un titre qui n’est pas dans votre langue maternelle ! Rien n’est moins professionnel qu’un titre d’œuvre mal orthographié. En ce qui concerne les majuscules, il est toujours plus professionnel de mettre les premières lettres de votre titre en majuscules, mais l’utilisation de toutes les lettres minuscules peut être un choix stylistique. Certains des titres d’œuvres d’art les plus distrayants que l’on peut voir sont écrits en majuscules, comme si l’œuvre d’art vous criait dessus. Essayez d’éviter cela, sauf si c’est absolument nécessaire pour la lecture globale de l’œuvre.

Cet article vous a plu ? Retrouvez plus de conseils aux artistes dans notre section dédiée.

Vous avez envie d’être accompagné(e) au quotidien pour promouvoir votre travail d’artiste ? Candidatez pour rejoindre Singulart !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *