À la une  •  Interviews

Une journée avec Alain Pontecorvo

Plongez-vous dans l’univers de travail d’Alain Pontecorvo, peintre français exposé en France, en Europe et Outre-Atlantique. Ses œuvres figurent notamment parmi les collections publiques des prestigieux Musée d’Art Moderne de la ville de Paris et du Musée d’Art Moderne de la Ville de New-York (MoMA).

Bonjour Alain ! Quelle est la première chose que vous faites au réveil ?

Regardez avec un œil neuf ce que j’ai fait la veille.

Qu’est-ce qui vous inspire à créer chaque jour ? 

L’obsession de progresser et de m’améliorer. Regarder où tout le monde a regardé et y voir ce que personne n’a vu. 

Quel fut votre premier contact avec l’art?

J’ai fait mon premier dessin à l’âge de 3 ans, et après je n’ai pas arrêté. Depuis l’âge de 8 ans mes parents m’ont emmené dans les musées et m’ont offrit des livres sur les peintres, les sculpteurs, plus tard sur la littérature et les poètes.

Et leurs ombres au loin les suivent, 2015

À quoi ressemble votre espace de travail ?  

Treizième étage donnant vue sur le square Max Hymans et dominant Paris jusqu’au 18ème arrondissement. Dans l’atelier un certain bordel organisé; j’aime mon matériel et j’en prend soin.

Avez-vous des rituels au studio ? 

Le silence. La réflexion. La concentration. Aucune musique. Une sieste d’une demi-heure.

Alain Pontecorvo.

Décrivez le cœur de votre technique ou style.   

Delacroix a dit: <<Commencez avec un balai, finir avec une aiguille.>> J’essaye de suivre son conseil. Parfois le balai suffit.

Quand savez-vous ou décidez-vous qu’une oeuvre est terminée?  

Quand j’estime qu’il n’y a rien d’autre à rajouter ou à retirer.

Alain, 2005

Qu’aimez-vous faire pour vous relaxer après une journée de travail?  

Lire, ou faire une sieste, ou les deux. J’aime lire les grands philosophes: Nietzsche et Spinoza. L’astrophysique m’intéresse beaucoup aussi, les grandes découvertes de tout ce qui concerne l’univers.

Quelle est votre oeuvre d’art préférée ?

Las Meninas de Diego Velázquez. Goya – les peintures noires de la quinta del sordo.

Plein soleil sur les fruits, 2009

Avant de se dire au revoir, pouvez-vous me dire ce que vous  préférez dans le processus créatif ?   

Ressentir que ça évolue comme je le souhaitais. Mais je ne suis jamais satisfait.

Merci, Alain ! Venez vite découvrir sa page artiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *