Notre histoire  •  Temps forts

En coulisses : l’Aqua Art Miami avec Singulart

Récemment, Singulart a eu l’honneur de présenter les travaux de trois artistes émergents européens et asiatiques à l’Aqua Art Miami. La scénographie était aérée et positive, mettant en scène le travail typographique haut en couleurs de Pieter Ceizer, les peintures inspirées du street art de Lucas Beaufort, ainsi que les cochons éclectiques de Seunghwui Koo. Nous nous sommes entretenus avec notre coordinatrice des foires Marion Sailhen afin de connaître tous les scoops de la toute première foire de Singulart aux Etats-Unis, lors de la fameuse Miami Art Week.

Salut Marion ! Comment était le public à l’Aqua Art Miami et d’où venaient principalement les visiteurs ?

Pour la plupart des gens, se rendre à l’Aqua Art relève du pèlerinage, tant pour des raisons personnelles que professionnelles, et ils reviennent chaque année. Bon nombre de collectionneurs viennent de New York City ou de Boston pour échapper au froid et profiter d’une semaine au soleil dédiée à l’art ! J’ai rencontré beaucoup de consultants et conseillers en art des quatre coins du pays, mais également de l’étranger, comme de Dubaï par exemple. Ils viennent rechercher des œuvres pour leurs clients, pour rencontrer leur réseau et dénicher de nouveaux talents. Nous avons aussi rencontrés des collectionneurs privés de Miami et sa région. La plupart d’entre-eux sont jeunes et viennent à l’Aqua pour avoir l’opportunité d’acquérir une oeuvre et ainsi de faire partie de la communauté Miami Art Week. En décembre, Miami is the place to be, que vous achetiez ou non !

Quels étaient les échos concernant les artistes Singulart ?

Le public a adoré le LOVE Néon de Pieter Ceizer ! Ils ont pris beaucoup de photos devant celui-ci; notre stand ressemblait à un vrai photo booth ! Les visiteurs ont apprécié notre sélection aérée positive et fun. Les cochons fait à la main de Seunghwui Koo ont également eu beaucoup de succès. Les visiteurs ont aimé leur signification, mais surtout l’impressionnante technique d’assemblage. Chacun d’entre-eux est fait-main en porcelaine et peint de manière différente et amusante; certains portent du rouge-à-lèvres, d’autres des pois ou des arcs-en-ciel. La Valse Bleue de Lucas Beaufort a eu un énorme succès grâce à sa frappante palette de bleu et ses personnages créant un univers chaleureux.

Des visiteurs se prenant en photo devant le LOVE Néon de Pieter Ceizer.

En décembre, Miami is the place to be, que vous achetiez ou non !

Y a-t-il eu des ventes marquantes ?

Oui ! Nous avons vendu le People #Blue de Seunghwui Koo à une collectionneuse coréenne vivant à Soho à New York City. Elle collectionne principalement des artistes coréens et vit entre New York et Amsterdam.  Orange Moon de Pieter Ceizer a aussi été vendu à la dernière minute à un collectionneur privé de Miami qui avait découvert l’artiste sur Instagram. Nous avons livré l’oeuvre à son domicile et avons eu la chance de voir sa collection d’art, comprenant les travaux d’artistes cubains, des gravures anciennes grecques, et des toiles abstraites d’un artiste local. Le tirage Fuck Yeah fut aussi vendu plusieurs fois lors de la foire, surtout comme cadeau de Noël ! 

Comment était l’ambiance de cette foire comparée à celles où Singulart s’est rendu cet automne ?

L’atmosphère à l’Aqua est très différente des Affordable Art Fairs, car ce type de foire ne se déroule pas durant la semaine de l’art contemporain. Le tout Miami est en ébullition lors de cette semaine de l’art contemporain. En parallèle de l’Aqua Art Miami, il y a plus d’une dizaine d’autres foires (notamment Art Miami, Context, Basel, Scope, Pinta, Ink, Untitled, Pulse), ainsi que de nombres expositions dans des galeries, hôtels, musées et centres artistiques. Les studios d’artistes sont souvent ouverts au public et le quartier de Wynwood est très vivant avec une centaine de street artists pratiquant le live painting. C’est bien plus qu’une foire se déroulant dans une ville : la ville devient elle-même une oeuvre ! Tous les artistes, curateurs et journalistes sont rassemblés au même endroit au même moment pour avoir une vision du marché de l’art international de l’année. Il ne s’agit pas forcément d’acheter de l’art, mais surtout de découvrir de nouveaux artistes et d’établir la visibilité des artistes déjà renommés. AQUA est un endroit très branché, à South Beach et qui ferme tard, en comparaison à Basel ou Context, par exemple. Tout le gratin de la ville se réunit autour de son bar pour y savourer un cocktail !

C’est bien plus qu’une foire se déroulant dans une ville : la ville devient elle-même une oeuvre ! Tous les artistes, curateurs et journalistes sont rassemblés au même endroit au même moment pour avoir une vision du marché de l’art international de l’année. 

D’autres galeries internationales ont-elles présenté des œuvres ?

Il y avait trois galeries françaises (nous y compris), quatre galeries coréennes et quelques unes venant d’Allemagne, d’Australie, de Grèce, de Russie… La semaine de l’art contemporain est très internationale, tout comme Aqua Art !

Merci, Marion ! Afin de voir les œuvres des artistes représentés par Singulart lors de la foire, découvrez notre collection Aqua Art Miami !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *