Artistes

A la rencontre de Singulart – Ramon van der Burgt

La force de Singulart réside dans ses services, mettant parfois son équipe au second plan. Nous souhaitons faire évoluer cela grâce à notre nouvelle série « À la rencontre de Singulart ». Comptant la diversité et l’internationalisme parmi nos valeurs fondamentales, nous y partageons les histoires passionnantes de nos nombreux collaborateurs. Embarquez pour un voyage où vous aurez l’occasion de découvrir des parcours de vie qui ont mené tant de personnes au cœur de Paris. Cette semaine, Ramon van der Burgt, logistic manager chez Singulart, nous raconte le sien.

Ramon van der Burgt est né et a grandi aux Pays-Bas, après des études de graphiste pour l’industrie vidéo-ludique, il décide de partir seul à la découverte du monde. Après de multiples expériences et retours aux Pays-Bas, il rencontre l’amour de sa vie et vient travailler en France. Son parcours l’a mené aux quatre coins du monde et lui permet d’avoir une vision globale des challenges logistiques à Singulart.

A propos de Ramon van der Burgt

Ramon van der Burgt vit les premières années de sa vie aux Pays-Bas, passioné de jeux-vidéos il décide de poursuivre des études de graphisme dans l’objectif de designer les plus grands jeux qui sortiront à l’avenir. Sa carrière débute dans cet univers, il s’occupe du design d’un site de mini-jeux en ligne et construit même plusieurs jeux. Après quelques années, il décide de quitter son travail pour partir à la découverte du monde et voyager, il construit alors une liste de pays à visiter dans sa vie.

Pour sa première expérience, Ramon van der Burgt voyage sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle en Espagne pendant 35 jours et plus de 800 km, seul avec son sac-à-dos. De nature timide, il va à la rencontre des pèlerins du monde entier. Après un retour aux Pays-Bas, il n’a qu’une envie: découvrir le reste du monde. Afin de pouvoir repartir voyager, il devient traducteur en néerlandais pour des sites internet en tout genre et des applications mobiles.

Dès qu’il en a la possibilité, Ramon van der Burgt s’évade à l’autre bout du monde. Il part en randonnée seul avec son sac-à-dos en Indonésie puis au Népal et rencontre d’autres marcheurs du monde entier. Après un retour à la traduction dans son pays d’origine Ramon van der Burgt s’envole pour Australie pendant un an, pour voyager dans différentes régions et faire de l’auto-stop au milieu du désert. En même temps, il enchaîne les petits boulots dans différentes fermes australiennes pour financer son voyage.

Son parcours vers Singulart

En retournant aux Pays-Bas, Ramon van der Burgt devient livreur pour DHL Express, lui offrant une première expérience dans le domaine de la logistique. Il s’occupe d’organiser les livraisons de son véhicule et la collecte de colis à travers le pays. Ce travail intéressant mais stressant et épuisant toute la journée lui permet, après 10 mois, de voyager à nouveau vers l’Australie. Enfin, il souhaite partir pour 2 ans sur la côte ouest du pays et en Nouvelle-Zélande. Il rencontre l’amour de sa vie et ils voyagent en Australie ensemble. Après une nouvelle excursion commune en Thailande , Ramon van der Burgt décide d’écourter son voyage et de vivre avec sa compagne en Bretagne.

Pour quelques mois, Ramon van der Burgt travaille dans une ferme et récolte des pommes de terre et des salades sous la pluie bretonne. Ensuite, sa compagne et lui décident de vivre à Paris, dans sa recherche d’emploi, il tombe sur Singulart et fait valoir son expérience en logistique. Ramon est embauché chez Singulart en tant qu’Art Advisor, il contacte les nouveaux artistes et s’occupe des clients de Singulart. Il est aujourd’hui Logistic Manager pour l’Europe de l’Est, les Pays-Bas, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Irlande et est en charge d’une équipe de cinq personnes.

Je me sens vraiment impliqué dans l’entreprise et dans sa croissance depuis un an, j’adore travailler dans une jeune startup dans laquelle je peux discuter des évolutions à venir, de la stratégie logistique à mettre en place chez Singulart et de n’importe quelle nouvelle idée

Trois questions pour Ramon van der Burgt

Pourquoi l’art ?

Je ne suis pas un si grand fan d’art honnêtement, je ne comprends pas tout l’art contemporain même si je trouve certaines oeuvres très belles. Ce que j’aime par dessus tout est l’idée de rendre nos clients heureux avec des oeuvres d’art qui ont une signification importante à leurs yeux et pour les artistes qui les ont créés.

Qu’aimes-tu chez Singulart ?

J’apprécie beaucoup le côté startup, je me sens totalement dans l’entreprise et je peux avoir un réel impact sur le business. C’est intéressant de faire partie de cette croissance extraordinaire et j’adore aussi mes collaborateurs, c’est très important pour moi d’être dans un environnement de travail dans lequel je me plais.

Quel avenir imagines-tu pour Singulart et ses clients ?

D’abord j’imagine plus de clients et d’oeuvres d’art. Pour mon rôle, j’imagine surtout une logistique améliorée, peut-être encore plus rapide ou une amélioration des process en interne pour éviter le moindre couac. Le meilleur avenir que je voudrais pour Singulart est de devenir la gallerie d’art leader dans le monde voire même de créer plusieurs bureaux dans différents pays

Découvrez les oeuvres favorites de Ramon van der Burgt à Singulart